Jean-Pierre, un client du tel rose depuis 20 ans

Jean-Marc et un homme comme les autres. La petite quarantaine, un poste d'ingénieur dans une société d'électronique à Paris, deux enfants de 12 et 13 ans, une femme, Sylvie, femme au foyer et passionnée d'équitation. Jean-Pierre est élégant, toujours impeccablement habillé, il est souriant, le teint hâlé, toujours bien coiffé. Il a beaucoup d'amis et a l'air heureux... Pourtant, Jean-Pierre cache une faille, il est accro aux sites de rencontre et au téléphone rose...

Une véritable addiction au sexe

Telephone rose numero

La toute première fois qu'il compose un numéro de téléphone rose sur son téléphone, c'était par pur curiosité. Qu'allait-il donc trouver à l'autre bout du téléphone ? L'opératrice qui l'accueillit ce jour-là la première fois sut trouver les bons mots pour le rendre complètement fou. En quelques secondes il était pris dans l'engrenage. Il allait devenir accro au téléphone rose et il y dépenserait désormais une grosse partie de son salaire. Jean-Pierre était pris au piège de la douceur des voix des femmes qui lui racontent des histoires cochonnes au téléphone.

L'entourage ne s'aperçoit de rien

Sylvie, sa femme, passe ses journées au centre d'équitation de Versailles, et ne se doute pas une seconde de la double vie de son mari. Elle ne sait pas qu'il passe l'ensemble de ses pauses déjeuners à appeler le téléphone rose. Elle ne sait pas non plus qu'il y dépenses près de 1000 € par mois, une somme considérable qui lui permettrait de réaliser beaucoup de ses rêves.

Une dépendance au tel rose difficile à enrayer

Jean-Pierre en est conscient, il lui sera difficile de ne plus appeler les numéros de téléphone rose qu'il adore. Pourtant il le devra si il veut retrouver une vie normale et offrir plus de confort financier à sa famille.

ch be lu ca